une œuvre qui se construit pas à pas et pièce à pièce

L’accès direct des territoires aux financements nationaux européens et internationaux pour la transition

Le plan de relance de 750 milliards adopté en juillet 2020 par l’Union Européenne pour permettre à la société de redémarrer après la pandémie du Covid 19 doit être, pour au moins 30 %, dédié à des investissements dans la transition écologique.

Ces financements devraient pouvoir aller directement aux territoires et aux différents acteurs au sein des territoires à condition de s’inscrire, en application du principe de subsidiarité active, dans une stratégie de transition globale, conforme aux principes directeurs dont la Fabrique peut être l’incarnation. Ces principes directeurs pour l’instant sont symbolisés par ceux qui sont issus de la démarche de capitalisation d’expériences des quatre villes, Loos-en-Gohelle, Grande Synthe, Le Mené et Malaunay, complétée par des principes directeurs élaborés par un certain nombre de réseaux alliés de la Fabrique, en particulier Energy Cities et Territoires à Energie Positive (TEPOS).

Un mécanisme de guichet unique, si possible mis en place par les régions, devrait permettre de mobiliser rapidement les subventions et prêts du plan de relance européen dès lors qu’une fabrique locale de transition s’est mise en place.