une œuvre qui se construit pas à pas et pièce à pièce

Parcours d’accompagnement Avenir Montagne Ingénierie : retour sur la journée de lancement.

Une crise systémique

Véritables sentinelles des bouleversements écologiques en cours, les territoires de montagne sont touchés par une crise systémique qui interroge leurs modèles économiques majoritairement basés sur le tourisme et les sports d’hiver. Cela soulève des enjeux majeurs tels que la raréfaction de ressources essentielles comme l’eau, ainsi que des difficultés liées au logement, à la mobilité ou à la gouvernance.

Pour y répondre, le gouvernement lançait il y a un an le Plan Avenir Montagne dans le but d’accompagner la mise en œuvre de stratégies de développement adaptées aux enjeux de transition écologique dans les territoires de montagne et des États Généraux “pour la Transition du Tourisme en Montagne” (EGTTM) se sont tenus en septembre dernier.

Le parcours d’accompagnement Avenir Montagne Ingénierie

C’est dans ce cadre que le parcours d’accompagnement Avenir Montagne Ingénierie a été pensé, initié par l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT) et piloté par l’Association de promotion de la Fabrique des transitions en lien avec l’Association Transition des Territoires de Montagne (2TM, allié de la Fabrique des transitions). Destiné aux 62 territoires lauréats du Plan Avenir Montagne représentatifs de l’ensemble des massifs français, il propose un accompagnement d’un an, articulé à partir des enjeux des territoires dans une logique systémique et transversale, avec la volonté de favoriser les coopérations entre acteurs locaux et d’aider les territoires à mieux positionner leurs projets de transition.

Parmi les 62 lauréats, dix territoires pilotes bénéficieront d’un accompagnement plus poussé dans le but de co-construire une stratégie de transition généralisable à l’ensemble des territoires de montagne, de permettre une montée collective en connaissance et en compétences et d’amorcer, d’accélérer ou d’opérer un changement d’échelle des transitions en cours. Ce parcours pilote alliera formation, diagnostics sensibles, groupes de pairs et accompagnements personnalisés co-construits avec les alliés.

La journée de lancement

La journée de lancement du parcours, organisée sous l’égide de l’ANCT au Lieu de la transformation publique à Paris le 1er septembre, a successivement été introduite par Dominique Faure, Secrétaire d’État en charge de la Ruralité et de la Montagne, Simone Saillant, directrice Ruralités et Montagne et des commissariats de massifs à l’ANCT et Jean-François Caron, directeur de l’Association de promotion de la Fabrique des transitions.

Ce temps a été l’occasion de revenir sur les différents enjeux qui touchent les territoires de montagne, qu’ils soient macro comme les limites du modèle de développement actuel présentées par Benoit Thévard (consultant chez Nov’era et allié de la Fabrique des transitions) ou plus spécifiques à l’image des bouleversements déjà en cours rappelés par Fiona Mille (Présidente de Moutain Wilderness France), des enjeux de gouvernance soulignés par Maryam Iranpour (facilitatrice stratégique chez 2TM) et de la nécessité de construire une nouvelle vision commune de la montagne invoquée par Frédi Meignan (Vice Président de Moutain Wilderness France), avant d’ouvrir les échanges lors d’ateliers. C’est également dans le sens d’un changement des imaginaires et d’une co-construction de nouveaux récits communs pour guider la transition que l’intervention de Jean-François Caron, à travers un détour inspirant par Loos-en-Goehelle, a abondé.

Autant de défis auxquels les territoires de montagne vont devoir faire face dans les années à venir et que la Fabrique des transitions, par le biais de son association de promotion et de ses alliés, a à cœur d’adresser dans le cadre de ce nouveau parcours d’accompagnement en cohorte.