une œuvre qui se construit pas à pas et pièce à pièce

Atelier « Villes pairs et territoires pilotes de la transition »

Le référentiel issu de l’atelier

Julian Perdrigeat, Patrice Vuidel, Collectif

L’atelier « Villes pairs et territoires pilotes de la transition » répondait à une double ambition : d’une part, progresser dans la modélisation du processus de transition propre à chaque territoire participant à l’atelier de façon à stabiliser, pérenniser l’engagement et favoriser un changement d’échelle ; d’autre part, produire un référentiel partagé dans une perspective de faciliter le transfert d’expérience à d’autres territoires ; le référentiel étant constitué de concepts opérationnels adossés à des méthodologies d’actions. Cette double ambition s’est traduite par la mise en place d’échanges sur les expériences de transition de chacune des collectivités participantes, à partir du point de vue complémentaire des élus, des cadres de l’administration et des opérateurs économiques, afin d’identifier les politiques et les méthodologies d’action pertinentes au regard de la transition, ainsi que les raisons qui fondent leur pertinence. Le référentiel ressort quatre séries de questions autour desquelles ces acteurs sont systématiquement convoquées : l’engagement des acteurs du territoire comme ressource, agir de façon intégrée et s’intéresser aux effets systémiques de l’action, travailler en coopération, évaluer la valeur créée et interroger le rapport entre les moyens mobilisés et la valeur créée pour faire émerger de nouveaux modèles économiques.

À télécharger : referentiel_villes_pairs_territoires_pilotes_de_la_transition.pdf (1,6 Mio)

En raison d’un grand nombre de pages, nous invitons les lecteurs à ouvrir le document PDF joint en lien ci-dessus dont vous pouvez consulter ci-après le sommaire.

« Villes pairs et territoires pilotes de la transition »

1. AMBITION, OBJECTIFS ET CADRE DE L’ATELIER

Originalité de la démarche
Le code source Loossois
L’économie de la fonctionnalité et de la coopération

2. LE PASSAGE DES HYPOTHESES AUX INVARIANTS

3. LES PARTICIPANTS AUX ATELIERS

4. L’ENGAGEMENT DES ACTEURS DU TERRITOIRE COMME RESSOURCE

Les «balises» (ou invariants) ayant émergé de l’atelier sur l’engagement
  • Balise 1-S’inscrire dans une proximité au territoire vécu, au quotidien

  • Balise 2–Construire le récit

  • Balise 3-Créer les conditions de la confiance

  • Balise 4 -Changer le travail des services et des élus

  • Balise 5 -Veiller à ce que l’engagement fasse ressource pour la personne, pour qu’il puisse se maintenir dans la durée

  • Balise 6 –S’engager, c’est voyager

Modes de faire et méthodologies d’action
Créer les conditions de l’engagement des habitants
Elaborer un récit du territoire en s’appuyant sur la contribution de ses acteurs
Maintenir l’engagement individuel et collectif dans la durée par sa reconnaissance
Des dispositifs
Organiser de façon permanente des dispositifs d’échange et de mise en valeur de l’engagement
Faire évoluer la façon de construire les cahiers des charges
Organiser des voyages comme levier d’implication dans le portage de projets

5. AGIR DE FAÇON INTEGREE, S’INTERESSER AUXEFFETS SYSTEMIQUES DE L’ACTION

Les «balises» (ou invariants) ayant émergé de l’atelier sur la transversalité
  • Balise 1 -Elargir le regard

  • Balise 2 –Créer un effet d’entrainement

  • Balise 3 –Progresser par sauts systémiques

  • Balise 4 -Saisir les opportunités, les évènements, comme une ressource

  • Balise 5 -Piloter par le sens, les délais, l’attention aux ressources

Modes de faire et méthodologies d’action
Chausser de nouvelles lunettes
Tirer la ficelle sans la rompre
Rechercher un effet d’entraînement par l’exemplarité et la transversalité
Mettre en lien, organiser le travail entre acteurs complémentaires sur un enjeu de transition
Piloter les agencements d’objectifs et d’acteurs
Des dispositifs
Organisation réflexive et apprenante
Dispositif de communication autour de l’élaboration du récit de chaque action
Créer des Clubs

TRAVAILLER EN COOPERATION

Les «balises» (ou invariants) ayant émergé de l’atelier sur la coopération
  • Balise 1 –Coopérer ne signifie pas être alignés

  • Balise 2 -Construire et animer des dispositifs de réflexivité

  • Balise 3 –Pas seulement participer, coopérer

  • Balise 4-Manager (par) la coopération

  • Balise 5-Développer une culture du risque partagé

  • Balise 6 -Jouer le temps et le territoire

Modes de faire et méthodologies d’action
Conduire les actions dans une démarche de coopération
Des dispositifs
Prévoir des lieux et du temps de partage, de retour d’expérience, de réflexivité
Des tableaux de bord inter services de suivi des contributions aux projets

6. EVALUER LA VALEUR CREEE ET INTERROGER LE RAPPORT ENTRE LA VALEUR ET LES MOYENS MOBILISES POUR FAIRE EMERGER UN NOUVEAU MODELE ECONOMIQUE

Les «balises» (ou invariants) ayant émergé de l’atelier sur la valeur

  • Balise 1 –Appréhender la multiplicité des dimensions de valeurs

  • Balise 2 -Créer de la valeurà visées à la fois sociale, environnementale, économique

  • Balise 3 –Renforcer la capacité collective à entreprendre

  • Balise 4 -Evaluer une diversité de plans / de résultats

  • Balise 5 -Articuler les plans monétaire et symbolique de la valorisation

  • Balise 6 –Favoriser / valoriser une circulation monétaire endogène/exogène aux territoires

Modes de faire et méthodologies d’action
Repérer les potentiels, les ressources immatérielles stratégiques et choisir le chemin
Saisir les opportunités, c’est saisir de nouvelles ressources
Evaluer les coûts de l’inaction, permet d’éclairer les bénéfices des actions à mettre en œuvre
Mutualiser des ressources
Des dispositifs
Refonder une dynamique de l’investissement public et privé
Les dispositifs d’évaluation
Des formes nouvelles de financement des investissements et du fonctionnement

7. DE MANIERE TRANSVERSE AUX HYPOTHESES, UN MODE DE MANAGEMENT FONDE SUR LA COOPERATION ET UN REAGENCEMENT DES ROLES

La transition vers le Développement Durable induit un mode de management coopératif
Gérer en mode projet et en mode coopératif, ré-agence progressivement les rôles entre «élus-acteurs-services»
Identifier le changement de posture professionnelle
Avoir recours à des dispositifs de réflexivité

8. CHANGER D’ECHELLE, TRANSFERER A D’AUTRESTERRITOIRES

Changement d’échelle, transfert: que met-on derrière ces termes?
Les deux dimensions du changement d’échelle
Changer d’échelle au travers de sauts systémiques
Une valeur qui s’encastre dans différentes échelles territoriales
Le transfert à d’autres acteurs / territoires
Les deux acceptations de la notion de transfert
Le transfert passe par la construction d’un référentiel
Concepts opérationnels et méthodologies d’action fondent le référentiel
Un double mouvement de dé-contextualisation et de re-contextualisation
Quel dispositif pour décontextualiser?
Et pour re-contextualiser ?
Des lieux pour élaborer des formes de conscience puis de pensées qui soutiennent la transition
Conclusion: un enjeu démocratique

9. EN FORME DE CONCLUSION… ET EN GUISE DE PERSPECTIVE

Une seconde étape de l’atelier
Vers une fabrique des transitions territoriales