une œuvre qui se construit pas à pas et pièce à pièce

Synthèse des propositions des alliés de la Fabrique des transitions aux équipes candidates à la Présidence et aux législatives

Pierre Calame

Ce document présente la synthèse des propositions d’alliés et de partenaires de la Fabrique des transitions aux équipes candidates à la Présidence et aux législatives.

  • Une vision

  • Les conditions à réunir pour que les territoires puissent jouer effectivement ce rôle fédérateur

  • La réforme des politiques françaises et européennes sans laquelle l’action des territoires butera sur un plafond de verre

To download: prop_elec_2022_resume_19-01-2021.pdf (540)

2022 : élections présidentielles et législatives en France ; présidence française de l’Union européenne ; trentième anniversaire du sommet de la Terre de Rio. La France, l’Europe, le monde. Trois échéances importantes. Les perspectives proposées aujourd’hui au peuple français sont-elles à la hauteur ? Hélas non.

Or, à laisser sans réponse les grands défis de notre temps, faute de l’imagination, du courage et de la détermination nécessaires pour concevoir et conduire la transition vers des sociétés socialement et écologiquement durables, nos dirigeants politiques font douter la société, et en particulier les jeunes, de leur capacité ! Plus grave encore, ils font douter de la capacité des démocraties à relever ces défis.

Pour conjurer ces risques, les signataires de l’appel « Osons les territoires ! », divers par leurs opinions et engagements politiques, prenant au sérieux ces trois échéances de 2022, ont voulu apporter leur contribution, ouvrir de nouvelles voies.

Ils sont convaincus que les territoires, bassins de vie, lieux d’enracinement concret de la société, espaces de coopération entre ses différents acteurs, sont appelés à jouer un rôle majeur dans la conduite de la transition. Il faut penser le monde à partir des territoires, pour agir à la fois localement et globalement.

Albert Einstein faisait observer que nous ne pouvons pas résoudre nos problèmes avec la même pensée que nous avons utilisée lorsque nous les avons créés. Nous partageons ce diagnostic. C’est tout le système de pensée sur l’économie, la gouvernance, le droit, les relations entre les sociétés, qu’il faut transformer, en rompant avec la logique de domination qui structure nos rapports sociaux et notre rapport à la nature ; c’est tout le système d’acteurs hérités du siècle précédent, à commencer par le fonctionnement de l’État, qu’il faut repenser. Ces ruptures sont profondes. Elles nécessitent lucidité et courage politique, perspectives à long terme et premières étapes. Elles sont à notre portée.

Nos propositions comportent trois volets :

  • une boussole capable de mobiliser les énergies et les différentes générations autour d’un projet fédérateur à long terme ; et, pour traduire concrètement cette vision à un horizon de cinq ans :

  • les conditions à réunir pour faire des territoires des acteurs pivot de la transition

  • la réforme des politiques françaises et européennes au service du bien commun.