une œuvre qui se construit pas à pas et pièce à pièce

Eléments de réflexion sur les nécessaires réformes de nos organisations

Jean-Pascal Derumier

Passage en revue par Jean Pascal Derumier des obstacles organisationnels, héritage de logiques productivistes et capitalistiques, qui nous enferment dans une impasse, dos tourné à la résilience, avec la nature comme référence du modèle alternatif.

Jean Pascal Derumier est consultant, essayiste et citoyen engagé dans la transition économique, sociale et environnementale. Après une carrière à la SNCF, où il a notamment développé des compétences en ingénierie de la formation, management des organisations et management de l’innovation (10 ans passés à la direction Innovation et Recherche), il s’est orienté dans l’accompagnement des territoires et des organisations en transition. Il est aussi membre fondateur d’Innovation citoyenne et Développement Durable (ICDD) et l’Université du Bien Commun (UBC).

À télécharger : 3_elements_de_reflexion_sur_les_necessaires_reformes_de_nos_organisations.pdf (700 Kio)

« … Cette spécialisation croissante, poussée par la technologisation de notre activité socio-économique ainsi que les gains de productivité permis par la concentration de la production, sont à la base du système de production dit « exo-distributif » dont nous dépendons aujourd’hui. Ce concept a été proposé par Pierre Giorgini dans son livre La Crise de la joie pour rendre compte de notre dépendance croissante à des modes de production et de distribution « externalisés » dont nous avons perdu la maîtrise. Nous sommes ainsi de plus en plus placés sous la dépendance d’un marché dont les ressorts nous échappent…

… Il faudra, dès lors, faire appel à notre intelligence collective pour s’engager dans un processus de changement non linéaire où l’on cheminera pas à pas et au sein duquel la capacité d’initiative, la vigilance et la créativité de chacun seront essentielles. Il nous faut ainsi passer d’une mode de pilotage par le haut à une logique de développement organique au sein de laquelle chacun prend sa part et adapte son action à son juste niveau. On reboucle, dans le cadre de cette dynamique de développement organique, avec la question du sens autour duquel une organisation doit conduire son action…

… La nature par son organisation fractale ou ses propriétés hologrammatiques possède une intelligence distribuée lui permettant de se réorganiser en permanence à différents niveaux écosystémiques, de façon très spécifique en fonction d’exigences très localisées et donc très spécifiques. C’est le propre d’une organisation résiliente. Nos modes d’organisation exo-distributifs ont fait prendre le chemin inverse à nombre de nos organisations, et donc à notre société dans son ensemble, en leur faisant perdre leurs propriétés fractales. C’est de ces propriétés dont nous devons doter à nouveau nos organisations en revenant à un mode d’organisation endo-contributif… »